De l'eau - Descriptif du protocole retenu

Eau Protocole 1
Nous avons fragmenté le déroulement de cette étude selon deux approches de suivis de qualité de l'eau: aux exutoires des bassins versants et en différents nœuds caractéristiques des réseaux des cours d'eau.
De manière à obtenir des suivis pertinents aux exutoires, nous les avons équipés de stations de prélèvements autonomes. Elles sont constituées d'une centrale d'acquisition de données couplée directement à un préleveur automatique. Le programme de fonctionnement de la centrale, défini intégralement par l'utilisateur, permet ainsi d'activer le préleveur selon des séquences prédéfinies. Celles-ci correspondent tout d'abord à une routine de base assurant un prélèvement quotidien, à laquelle une routine occasionnelle peut se superposer, cette dernière synchronisant des prélèvements aux éventuels épisodes de crue (une prise d'eau toutes les 30 minutes) ou décrue (une prise d'eau toutes les 3 heures), décelables par des écarts de pentes des variations de niveaux d'eau. En effet, afin de compléter les données de qualité d'eau, nous avons connecté différentes équipements annexes à la centrale, dont un limnigraphe (réalisation personnelle), une sonde à conductivité, des sondes thermocouples pour la température de l'air et de l'eau, et un pluviomètre. Ainsi équipée, la centrale mémorise les variations de ces différents paramètres et assure les prises d'échantillons de manière totalement autonome. Régulièrement, nous récupérons les prélèvements en vue d'analyses au laboratoire (formes azotées, phosphorées, silice, matières en suspension et chlorures), et les données stockées en mémoire par simple transfert vers un ordinateur portable. Lors de ces déplacements, nous procédons également à des mesures de débit par traçage au NaCl, l'idée finale étant d'obtenir pour chacun des exutoires une loi hauteur d'eau/débit.
 
Eau Protocole 2Ces structures permettent donc d'obtenir une information générale de l'évolution de la qualité des cours d'eau, celle-ci apparaissant comme la traduction finale de l'impact d'une succession de perturbations élémentaires en différents points du réseau. Aussi, nous avons retenu différents nœuds sur chacun des réseaux comme point de contrôle de qualité. Tous les 15 jours environ, nous y réalisons un prélèvement et une mesure de débit. Ainsi, ces mesures dévoilent une approche plus fine car définie par un maillage plus serré, le but recherché étant de déceler la ou les zone(s) ayant un impact positif ou négatif sur la tendance finale.
 
 
 
 
 
Button Left Button Right