Léa Mounier

Doctorante

Organisation:
Laboratoire ECOBIO_ UMR 6553 UR1-CNRS
Address:

Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu, bat 14a

Localité:

Rennes 35042

France

Courriel : lea [dot] mounier [at] univ-rennes1 [dot] fr

Evaluation du potentiel fertilisant et stimulateur sur les plantes, et du devenir environnemental des oxydes de fer nanoparticulaire

Encadrant : Francisco Cabello (francisco [dot] cabelloatuniv-rennes1 [dot] fr)

Les nanooxydes de fer présentent des intérêts en tant que nanofertilisants et biostimulants des plantes (apport d'ions Fe2+, interactions avec la matière organique du sol, ou encore l’adsorption en surface des contaminants) et ont de par leurs propriétés un fort potentiel de dépollution et remédiation de l’environnement (notamment dans le cadre de sols pollués en éléments traces métalliques). Cependant, les informations sur l’influence de ces substances sur le monde végétal restent limitées, notamment concernant les cultures en sol. C’est dans ce contexte que s’inscrit mon projet de thèse dont les principaux objectifs sont de : (i) Caractériser le devenir et comportement des nanomagnétites à l’interface eau/sol/plante ; (ii) caractériser les mécanismes de réponse des plantes face à l’utilisation des nanomagnétites et d’évaluer leur translocation dans les plantes dans le cadre des sols pollués.