Méfiez-vous aussi du petit-gris Cornu aspersum !


 Olivier Troccaz    19/03/2020 : 10:39

CAspersum.jpg

Un parasite menace l'escargot petit-gris et rend dangereuse sa consommation par l'homme

Claudia GERARD, Armelle ANSART, Nolwenn DECANTER, Marie-Claire MARTIN et Maxime DAHIREL publient en mars 2020 dans la revue Parasite un article qui traite de la présence du ver parasite Brachylaima spp. (Plathelminthe Trématode) chez l’escargot petit-gris Cornu aspersum (Mollusque Gastéropode) en France, et le risque potentiel pour l’homme de contracter la brachylaimiase via la consommation d’escargots.
En savoir plus


Version imprimable

Des parcelles plus petites et plus diversifiées favorisent la diversité des plantes jusqu'au centre des champs



bord_de_champ.jpg

Augmenter la longueur de bords de champs

Des scientifiques d’INRAE (dont Audrey ALIGNIER, Colette BERTRAND et Jacques BAUDRY, BAGAP) et du CNRS (Françoise BUREL et Romain GEORGES, ECOBIO), en collaboration avec des équipes allemandes, espagnoles, anglaises et canadiennes, ont examiné l’effet de la diversité des cultures et de la longueur de bords de champs (inversement proportionnelle à la taille des parcelles) sur la diversité de plantes dans les champs. Leur étude, publiée en mars 2020 dans Journal of Applied Ecology, basée sur 1 451 parcelles agricoles, montre qu’augmenter la longueur de bords de champs constitue un complément prometteur aux mesures agri-environnementales name pour conserver et restaurer la diversité des plantes, y compris au centre des parcelles.

Contacts : Françoise BUREL et Romain GEORGES

Pour en savoir plus : INRAE et CNRS


Version imprimable

Qualifications rennaises de "Ma Thèse en 180 secondes" 2020



antarctic.jpg

Félicitations à Lorène MARCHAND !

Mercredi 4 mars 2020, treize doctorantes et doctorants des établissements du projet "Université de Rennes" se sont retrouvés dans l'amphi Simone Veil de l'EHESP pour les qualifications rennaises de "Ma Thèse en 180 secondes" 2020

Félicitations à Lorène MARCHAND 1er prix du jury !!!

Son sujet de thèse : "Les plantes endémiques peuvent-elles répondre aux changements climatiques ? Cas d'une espèce endémique subantarctique à distribution géographique très restreinte (LyallIa kerguelensis)" (sous la direction de Françoise HENNION et de Michèle TARAYRE-RENOUARD)

Rendez-vous pour la finale interrégionale MT180 le 12 mars 2020 à Brest !


Version imprimable

Science participative sur les insectes aquatiques volants : top départ !



sp.jpg

Mars Attaque !

Dans le cadre de sa thèse en écologie, Rémi Gerber, co-encadré par Benjamin Bergerot et Christophe Piscart (ECOBIO) et Jean-Marc Roussel (ESE, INRAE), a mis au point deux protocoles de sciences participatives sur les insectes aquatiques. L'expérimentation commence en mars, avec des partenaires associatifs, scolaires ...

En savoir plus


Version imprimable

Les gorilles femelles reconnaissent les maladies contagieuses et y réagissent



yaws_gorillas_Celine-Genton_tall.jpg

Article de vulgarisation paru dans Mongabay

Des chercheurs ont montré qu'une maladie infectieuse de la peau causant des lésions faciales rouge vif affecte la façon dont les gorilles femelles décident de changer de groupe social.
Des observations de près de 600 gorilles effectuées sur une décennie en République du Congo ont révélé que les femelles sont plus susceptibles de quitter des groupes avec des femelles gravement malades ou un mâle dos argenté infecté.
En réduisant le contact avec les individus malades, les femmes peuvent réduire le risque d'être contaminées et prévenir la propagation de l'infection dans la population.

Article original : Baudouin, A., Gatti, S., Levréro, F., Genton, C., Cristescu, R. H., Billy, V., … Ménard, N. (2019). Disease avoidance, and breeding group age and size condition the dispersal patterns of western lowland gorilla females. Ecology, 100(9). https://doi.org/10.1002/ecy.2786

En savoir plus


Version imprimable
Aller à la page 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10  dernier