Mais pourquoi l'escargot se plait-il autant dans les zones urbaines ?



cornu_aspersum_escargot.jpg

Les pérégrinations de Cornu aspersum en ville

Les pérégrinations de Cornu aspersum en ville

Des chercheurs appartenant à plusieurs labos de l’OSUR ont réalisé une étude basée sur la réplication des paysages pour mettre en évidence les effets de la composition, de la configuration et de la connectivité du paysage sur la différenciation génétique des populations d'escargots petits-gris. L’originalité de ce travail repose sur la multiplication des paysages échantillonnés et l’intégration de trois échelles d’analyse. Cette étude dans laquelle on retrouve notamment Manon Balbi, Aude Ernoult, Pedro Poli, Luc Madec, Marie‐Claire Martin (ECOBIO), Jean Nabucet (LETG-Rennes) et Eric Petit (ESE, INRA) est publiée en avril 2018 dans la revue Molecular Ecology.

En savoir plus


En ville, les petits animaux changent de taille



mdahirel.jpg

Pour la majorité des groupes étudiés, dont les araignées, les espèces les plus petites deviennent dominantes lorsque le degré d’urbanisation augmente.

Pour la majorité des groupes étudiés, dont les araignées, les espèces les plus petites deviennent dominantes lorsque le degré d’urbanisation augmente. Mais pour les papillons de jour, de nuit et les sauterelles, c'est l'inverse, très probablement parce que chez ces animaux, la taille permet une meilleure mobilité, avantage crucial dans un milieu où leur habitat est fragmenté. Maxime Dahirel est aujourd'hui enseignant-chercheur (Université de Rennes 1, ECOBIO) : il a contribué à cette vaste étude sur le territoire belge, lors d'une année de recherche effectuée à l’Université de Gand, publiée en mai 2018 dans la revue Nature.

En savoir plus

Contact : Maxime DAHIREL


Le Oki d'Odzala. Une BD avec A.Dan



oki_ozala.jpg

Des nouvelles du projet Des Gorilles et des Hommes!

Des nouvelles du projet Des Gorilles et des Hommes !

Après l'édition d'un carnet de voyage, la création d'une exposition art & science au Diapason qui parcourt désormais la France, nous fêtons l'arrivée de la bande dessinée "Le Oki d'Odzala" ! (éditions Bamboo, collection Grand Angle), dessinée par A.Dan, Daniel Alexandre de son vrai nom.

En savoir plus


Les plantes clonales, des corridors à champignons



NVannier.jpg

Nathan VANNIER a démontré pendant sa thèse que les stolons du lierre terrestre, Glechoma hederacea, permettaient de transmettre une partie du microbiote (bactéries et champignons mycorhiziens à arbuscules) des ramets pères aux ramets fils, lors de sa multiplication clonale.

Nathan VANNIER a démontré pendant sa thèse que les stolons du lierre terrestre, Glechoma hederacea, permettaient de transmettre une partie du microbiote (bactéries et champignons mycorhiziens à arbuscules) des ramets pères aux ramets fils, lors de sa multiplication clonale. Ce processus permettrait de transmettre les microorganismes favorables aux descendants afin de faciliter leur établissement. Cette découverte ouvre d’importantes perspectives dans la compréhension de l’adaptation des plantes à l’hétérogénéité de l’environnement.

Article correspondant :
Vannier, N., Mony, C., Bittebiere, A.-K., Michon-Coudouel, S., Biget, M., Vandenkoornhuyse, P. , in press. A microorganisms’journey between plan generations. Microbiome.
IF : 8,5

En savoir plus


Allocation d'installation scientifique 2018 de Rennes Métropole pour Morgane OLLIVIER



morgane_ollivier1.jpg

La paléogénomique ou la dynamique de la biodiversité à travers le temps au moyen d’outils génomiques innovants.

La paléogénomique ou la dynamique de la biodiversité à travers le temps au moyen d’outils génomiques innovants. Méthodologie et expertise nouvelle sur le site rennais.

Dans le contexte de l'Anthropocène, marqué par des changements globaux extrêmes, les écosystèmes subissent des dommages considérables. Cependant, différencier ce qui résulte de la variabilité naturelle et de ce qui résulte du forçage anthropique est difficile, car il n'y a pas de moyen évident d'analyser séparément ces deux processus. A la fois pour comprendre le passé, mais aussi pour prévoir et modéliser les évolutions  futures, il est pourtant crucial de comprendre comment les forces climatiques et anthropiques interagissent, désorganisent, réorganisent les communautés d’êtres vivants et affectent la biodiversité à long terme. C’est ce que Morgane Ollivier propose de faire grâce à l’AIS de Rennes Métropole, en analysant la dynamique de la biodiversité à travers l’étude des archives sédimentaires, en s’intéressant à un épisode crucial et récent dans l’histoire de l’humanité, à savoir la révolution Néolithique.

Contact : Morgane OLLIVIER

En savoir plus