Les microbes des eaux souterraines protègent la qualité de l'eau



microbe.jpg

Un équilibre subtil entre biologie et géologie

Cette publication dans PNAS en janvier 2019, issue de la thèse de Tamara Kolbe (première auteure, et qui a piloté l’étude) sous la direction de Jean-Raynald de Dreuzy (Géosciences Rennes), est très largement OSURienne et associe également Luc Aquilina, Tristan Babey, Thierry Labasque, Anniet Lavermamn, Jean Marçais (université de Rennes 1, CNRS, Géosciences Rennes et ECOBIO), Ben Abbott (Brigham Young University USA, ECOBIO), Gilles Pinay (Irstea, ECOBIO), Zahra Thomas (Agrocampus Ouest, SAS).

Lire la suite


Comment penser et « valoriser » un paysage viticole ? L’exemple des Côteaux du Layon



vigne.jpg

Emergence du concept de services écosystémiques culturels

Morgane Hervé, doctorante à la station biologique de Paimpont) sous la direction de Daniel Cluzeau, publie en juillet 2018 dans la revue Renewable Agriculture and Food Systems un article sur l’analyse d’un paysage viticole. L’objectif de cette étude interdisciplinaire était de connaître la perception et l'appréciation esthétique des paysages viticoles de l'AOC Coteaux du Layon name (Anjou) par des visiteurs et d’investiguer le rôle éventuel du paysage dans la promotion locale de la production viticole. Cette publication illustre parfaitement l’approche désormais pluridisciplinaire des paysages, qui associe plus particulièrement sur la place de Rennes des chercheurs en écologie (Vincent Jung, Françoise Burel, Daniel Cluzeau, Annegret Nicolai), mais aussi en sociologie, géographie, esthétique etc. comme en témoigne parmi les co-auteurs Philippe Boudes (sociologue, enseignant à Agrocampus Ouest Rennes et chercheur au labo ESO-Rennes à l’université Rennes 2), David Montembault (géographe, enseignant à Agrocampus Ouest Angers et chercheur au labo ESO-Angers), ainsi que Caroline Cieslik (photographe, enseignante à l’École européenne supérieure d’art de Bretagne), qui collaborent régulièrement avec l'OSUR.

Lire la suite


Clarysse PICARD est championne de France Espoir de semi-marathon



Semi-marathon.jpg

A fond pour le demi-fond, étude et sport de haut niveau

Clarysse PICARD, 21 ans, est arrivée à Rennes en septembre 2018 pour entamer un master mention Biodiversité-Ecologie-Evolution parcours ERPUR (Stratégie de développement durable et périurbanisation) à l’université de Rennes 1, après une licence Biologie des Organismes obtenue à l’ICES (Institut catholique de Vendée, à la Roche sur Yon). Le master ERPUR est son premier choix d’orientation : elle souhaitait venir à Rennes pour ses enseignements axés sur le développement durable, la sociologie et la démographie, la communication relationnelle, bref, un mix entre les sciences du vivant et les SHS, aussi entre les enseignements théoriques et les cas concrets et leurs applications sociétales.

En savoir plus


Des étudiants de master se lancent dans le « creative writing » scientifique... et sont publiés dans la revue Global Change Biology



be_creative.jpg

Article dans Global Change Biology

Ivan COUEE et les étudiants de la promotion 2018 PMAS (Physiologie moléculaire des adaptations aux stress) du Master 2 APVV (Amélioration, production, valorisation du végétal), co-habilité par l’Université de Rennes 1, publient un article de synthèse dans la revue Global Change Biology sur l’importance des mécanismes sensoriels et signalétiques des plantes pour comprendre les interactions végétation-changement climatique.

Lire la suite

Contact : Ivan COUEE


Revue de presse interactive : l’actu environnementale à la loupe



journaux.jpg

Les M2 ERPUR acteurs de leur formation

En tant que citoyens-étudiants-scientifiques du domaine de l'environnement, il va de soi de se tenir au fait des grands mouvements et des idées qui agitent notre communauté et la société en général. D’où l’impérieuse nécessité de s’immerger (sans se noyer !) dans le flot continu de l’information environnementale (économique, juridique, scientifique, culturelle…) : l’analyser, la critiquer, l’intégrer … voire la restituer, dans un exercice formel de partage.

C’est l’objectif que se sont donnés les étudiants de M1 et de M2 du master ERPUR qui se sont donc retrouvés le 19 novembre 2018 avec l’équipe pédagogique (Pascaline Le Gouar, Aude Ernoult, Benjamin Bergerot) pour une 2e revue de presse de l’année, après celle inaugurale du 16 octobre.

Lire la suite