Comment une maladie émergente fragmente les populations chez une espèce en danger d’extinction ?


 Olivier Troccaz    05/07/2017 : 09:22
 Aucun    Caroussel

fond1.jpg

Nous avons mis en évidence l’intérêt d’analyses démographiques à long terme pour détecter 1) des événements épidémiques de maladie émergente dans des populations animales sauvages, 2) les conséquences de l’hétérogénéité spatiale des événements épidémiques en termes de fragmentation des populations et de risques d’extinction des populations non affectées par les épidémies.

Nous avons mis en évidence l’intérêt d’analyses démographiques à long terme pour détecter 1) des événements épidémiques de maladie émergente dans des populations animales sauvages, 2) les conséquences de l’hétérogénéité spatiale des événements épidémiques en termes de fragmentation des populations et de risques d’extinction des populations non affectées par les épidémies. Notre étude est issue d’un suivi démographique de 15 ans des gorilles des plaines de l’ouest en République du Congo. Ces populations de gorilles ont été le siège d’épidémies à virus Ebola qui ont conduit à une perte d’effectifs de plus de 95% dans les populations affectées. Sur la base d’indicateurs de la structure démographique, nous avons pu montrer que certaines populations ont été épargnées par la vague épidémique qui a sévit dans la région d’étude. La fragmentation induite dans les populations de gorilles augmente les risques d’extinction des petites populations.

Contact : Nelly MENARD

En savoir plus





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.