En ville, les petits animaux changent de taille



mdahirel.jpg

Pour la majorité des groupes étudiés, dont les araignées, les espèces les plus petites deviennent dominantes lorsque le degré d’urbanisation augmente.

Pour la majorité des groupes étudiés, dont les araignées, les espèces les plus petites deviennent dominantes lorsque le degré d’urbanisation augmente. Mais pour les papillons de jour, de nuit et les sauterelles, c'est l'inverse, très probablement parce que chez ces animaux, la taille permet une meilleure mobilité, avantage crucial dans un milieu où leur habitat est fragmenté. Maxime Dahirel est aujourd'hui enseignant-chercheur (Université de Rennes 1, ECOBIO) : il a contribué à cette vaste étude sur le territoire belge, lors d'une année de recherche effectuée à l’Université de Gand, publiée en mai 2018 dans la revue Nature.

En savoir plus

Contact : Maxime DAHIREL





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.