Evolution des pratiques agricoles, stockage du carbone dans les sols et émissions de gaz à effet de serre


 Olivier Troccaz    29/04/2020 : 08:53

Pratique_agricole.jpg

Propriétés biochimiques des sols et émissions de composés organiques volatils

Effet à court terme de l'application du lisier de porc et de son digestat sur les propriétés biochimiques des sols et les émissions de composés organiques volatils

Dans les écosystèmes fortement anthropisés tels que les agroécosystèmes, le carbone organique du sol provient, outre des litières déposées à la surface, des apports de matières organiques résiduaires issues des activités industrielles, urbaines et/ou agricoles. Ainsi, en France, nous assistons à un changement d’usage des terres agricoles allant vers un recyclage de ces différents types de déchets, qualifiés de produits résiduaires organiques (PRO), en fertilisants organiques. De plus, au sein des exploitations agricoles il existe un développement exponentiel de la méthanisation pour la production de biogaz à partir de ces PROs, ce processus produisant un résidu appelé digestat, pouvant être lui-même utilisé comme fertilisant organique des sols agricoles.

En savoir plus



Version imprimable