La règle de Carl Bergmann (1847) est-elle applicable aux Ectothermes ? "the bigger the better" vs. "small is beautiful"



arthropode.jpg

13/12/19 - Séminaire de Philippe VERNON

Le vendredi 13 décembre 2019 à 13h00, salle de réunion de l'UFR SVE, bâtiment 13, Campus de Beaulieu, UR1

La règle de Carl Bergmann (1847) est-elle applicable aux Ectothermes ? "the bigger the better" vs. "small is beautiful"

La réduction de la taille corporelle chez les Ectothermes pourrait constituer une réponse fréquente aux augmentations contemporaines de la température. Cette tendance a été récemment confirmée chez les insectes grâce à des mesures effectuées sur des Coléoptères conservés dans des collections muséologiques d’une part et récemment prélevés d’autre part. Les travaux portant sur la “temperature-size rule” initiée par les recherches de David Atkinson (dans un contexte expérimental) et le renouveau des études consacrées à la “Bergmann’s rule” (formulée à l’origine chez les Endothermes dans un contexte de gradients latitudinaux) mettent aujourd’hui à disposition de nombreux résultats. Ceux-ci portent toujours le plus souvent sur les gradients latitudinaux et il n’en est ainsi pas encore de même pour les évolutions de la taille corporelle des Ectothermes le long de gradients altitudinaux. Cette approche est pourtant prometteuse compte tenu du fait que le suivi de la taille corporelle - chez les Arthropodes par exemple - le long de gradients altitudinaux minimise notamment les possibles effets de la photopériode (présents dans l’étude des gradients latitudinaux) et rend plus lisible les conséquences des variations de température. Etudier les modalités d’évolution de la taille corporelle des Ectothermes en fonction de l’altitude nécessite en premier lieu une évaluation dans ce contexte environnemental des conditions d’application de la « Bergmann’s rule ».

Contact : Philippe VERNON



Version imprimable