Les plantes clonales, des corridors à champignons



NVannier.jpg

Nathan VANNIER a démontré pendant sa thèse que les stolons du lierre terrestre, Glechoma hederacea, permettaient de transmettre une partie du microbiote (bactéries et champignons mycorhiziens à arbuscules) des ramets pères aux ramets fils, lors de sa multiplication clonale.

Nathan VANNIER a démontré pendant sa thèse que les stolons du lierre terrestre, Glechoma hederacea, permettaient de transmettre une partie du microbiote (bactéries et champignons mycorhiziens à arbuscules) des ramets pères aux ramets fils, lors de sa multiplication clonale. Ce processus permettrait de transmettre les microorganismes favorables aux descendants afin de faciliter leur établissement. Cette découverte ouvre d’importantes perspectives dans la compréhension de l’adaptation des plantes à l’hétérogénéité de l’environnement.

Article correspondant :
Vannier, N., Mony, C., Bittebiere, A.-K., Michon-Coudouel, S., Biget, M., Vandenkoornhuyse, P. , in press. A microorganisms’journey between plan generations. Microbiome.
IF : 8,5

En savoir plus





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.