Rencontre avec trois stations biologiques


 Olivier Troccaz    07/02/2019 : 14:46

080219_4.jpg

Le vendredi 8 février 2019 de 9h00 à 11h00, salle de de réunion SVE, bâtiment 13, Campus de Beaulieu, UR1

Le vendredi 8 février 2019 de 9h00 à 11h00, salle de de réunion SVE, bâtiment 13, Campus de Beaulieu, UR1

Rencontre avec trois stations biologiques

Dans le cadre de l’atelier de montage du projet BFS3 « Biological Field Station Science for Society » pour répondre à l’appel d’offre H2020 SwafS-15 nous vous proposons de découvrir trois stations biologiques, au Canada, en Pologne et en Espagne, qui souhaite collaborer avec EcoBio et la Station Biologique de Paimpont.

 

 
Hugues Sansregret, Université Laval, Québec, Canada

080219 1

La Forêt Montmorency, c'est l'Université Laval en pleine nature ! Couvrant une superficie de 412 km2, elle est la plus grande forêt d'enseignement et de recherche au monde. C'est plus de 50 ans de recherche et d'expérience pour continuellement améliorer les pratiques d'aménagement durable de la forêt. Le grand public peut aussi y pratiquer des activités de plein air et dormir dans le pavillon principal ou les chalets situés au cœur de la forêt.
 
Mariusz Pelechaty, Université Adama Mickiewicza, Poznan, Pologne
080219 2 Dans la station Jeziory, un certain nombre de travaux sont basés dans le parc national de Wielkopolski, principalement dans le bassin versant du lac Górecki. Des travaux de recherche dans le domaine des sciences biologiques, chimiques, géographiques et géologiques portent entre autres sur le changement de l’écosystème aquatique. Les activités éducatives concernent les étudiants mais aussi les écoles secondaires dans le cadre du programme européen POWER.
 
Xim Cerda, Conseil espagnol pour la recherche scientifique (CSIC), Sevilla, Espagne
080219 3 La station biologique de Doñana fait partie du réseau des LTER en Europe. La mission fondamentale est de mener des recherches multidisciplinaires du plus haut niveau afin de comprendre, d’un point de vue évolutif, la manière dont la biodiversité est générée, maintenue et détériorée, ainsi que les conséquences de sa disparition et les possibilités de sa conservation. Le transfert de ce savoir vers la société est également au centre des activités de cette station dans la Reserve de Doñana.

 

Contact pour le projet BFS3 : Annegret Nicolai (@), Olivier Norvez (@)





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.