Réponses biogéochimiques des tourbières aux perturbations globales et locales : de l’observation à la restauration



tourbiere.jpg

28/06/19 - Séminaire de Sébastien GOGO, UMR CNRS ISTO Université d'Orléans

Le vendredi 28 juin 2019 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Réponses biogéochimiques des tourbières aux perturbations globales et locales : de l’observation à la restauration

Les tourbières ne couvrent que 3% de la surface des continents, mais elles contiennent entre 1/4 et 1/3 du C des sols mondiaux. Ces "hot-spots" de stockage de carbone (C) sont soumis à de multiples perturbations locales et globales. En agissant sur les facteurs physiques (température, profondeur de la nappe d'eau), les perturbations pourraient transformer ces écosystèmes puits en source durable de C avec pour effet de rétroagir positivement sur les changements globaux. De plus, les perturbations induisent des changements de végétation dont les effets sur le cycle et le bilan de C sont encore peu étudiés. Dans ce contexte, les questions sur lesquelles je travaille sont : 1) comment sont affectées les composantes du cycle du C dans une tourbière soumises à un changement de végétation, 2) le fonctionnement en source de C d'une tourbières est-il réversible et 3) quelle rétroaction va se mettre en place dans le contexte des changements climatiques? Pour répondre à ces questions, l'approche adoptée est multi-échelle. Mon site d'étude principal est la tourbière de la Guette (Sologne). Ce site était dominé par les sphaignes, mais il est maintenant envahi par Molinia caerulea. A l'échelle la plus fine, je montrerai que le mélange de litière dans les tourbières peut entrainer une augmentation de la décomposition. A une échelle intermédiaire, j'exposerai les résultats d'une expérience en mésocosmes sur l'effet de la présence de Molinia caeruelae sur les flux de gaz à effet de serre. A l'échelle la plus large, je présenterai le bilan de C à l'échelle de l'écosystème. Au-delà de la compréhension du fonctionnement des tourbières, mon travail porte aussi sur la restauration de la fonction puits C de ces systèmes, dont je montrerai des résultats préliminaires. Enfin, après une présentation de mes activités de recherche et d'observation au niveau national et international, je présenterai quelques perspectives.

Contact : Sébastien GOGO