Réponses des microorganismes actifs du sol face à un apport de biostimulant du sol par rapport aux effets de l'héritage végétal



Microorganismes_du_sol.jpg

Article dans Scientific Reports

L'agriculture est en train de changer pour s'appuyer sur des pratiques agroécologiques qui prennent en compte la biodiversité et les processus écologiques qui se produisent dans les sols. L'utilisation de biostimulants agricoles est apparue comme une alternative valable aux produits chimiques pour soutenir indirectement la croissance et la productivité des plantes. Il a été démontré que certains biostimulants sélectionnent et stimulent les micro-organismes du sol bénéfiques pour les plantes. Cependant, on manque de connaissances sur les effets et le mode d'action des biostimulants agissant sur le fonctionnement du sol, ainsi que sur l'étendue et la dynamique de ces effets. Dans cette étude, nous avons cherché à déchiffrer le mode d'action d'un biostimulant à base d'algues et d'acides aminés destiné à être appliqué sur les résidus de cultures du sol pour augmenter leur minéralisation microbienne et la libération ultérieure de nutriments. En mettant en place une expérience en deux phases (culture de plantes dans le sol et incubation du sol), nos objectifs étaient de (1) déterminer les effets du biostimulant du sol au fil du temps sur les bactéries et les champignons actifs du sol et les conséquences sur la minéralisation du carbone organique dans les sols nus, et (2) évaluer les effets du biostimulant sur les microorganismes du sol par rapport aux effets des plantes dans les sols plantés. Nous avons démontré que le biostimulant du sol avait un effet retardé sur les microorganismes actifs du sol et qu'il activait à la fois les bactéries favorisant la croissance des plantes et les microorganismes saprophytes à moyen terme de 49 jours. Cependant, les changements dans l'abondance des décomposeurs microbiens actifs n'ont pas été associés à un taux de minéralisation plus élevé du carbone organique provenant du sol et/ou de la litière. La présente étude a évalué l'effet bénéfique des biostimulants sur les communautés microbiennes actives du sol comme étant similaire ou même supérieur aux effets hérités des plantes A. thaliana ou T. aestivum. Nous avons spécifiquement montré que le biostimulant augmentait la richesse fongique active dans une plus grande mesure que celle observée dans les sols où poussaient auparavant les deux plantes testées.

En savoir plus