Séminaire de Bastien CASTAGNEYROL (INRA UMR BIOGECO, Bordeaux)



feuille.jpg

Le vendredi 8 mars 2019 à 13h00, salle de de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Le vendredi 8 mars 2019 à 13h00, salle de de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

L’intensité des interactions biotiques décroît avec la latitude : élèves et chercheurs traquent une idée zombie

Résumé : L’intensité des interactions biotiques décroît généralement avec la latitude du fait d’une saisonnalité plus marquée et de températures plus froides. Plusieurs études ont notamment documenté une diminution des dégâts d’insectes herbivores et des défenses des plantes avec la latitude, ou encore la réduction de l’activité des prédateurs. Mais cette idée a été récemment remise en question, au point d’être qualifiée « d’idée zombie », c’est à dire une idée toujours largement citée (et enseignée), bien que clairement invalidée.
Nous avons cherché à déterminer si cette idée était morte, mourante, ou bien vivante en testant l’existence d’un gradient latitudinal dans les dégâts d’insectes herbivores sur le chêne pédonculé. Nous avons également quantifié la variabilité latitudinale des déterminants de l’herbivorie, en particulier les traits chimiques des feuilles, et l’activité des prédateurs.
Les élèves de 35 écoles ont collaboré avec 27 équipes de scientifiques dans 14 pays en Europe pour quantifier l’herbivorie et les traits chimiques des feuilles, et évaluer l’activité des prédateurs au moyen de chenilles en pâte à modeler. Nous n’avons mis en évidence aucun effet de la latitude ou du climat sur les dégâts d’insectes herbivores qui n’étaient en partie expliqués que par les défenses chimiques des feuilles. En revanche, nous avons mis en évidence une diminution de l’activité des prédateurs avec la température du printemps. Nous avons également observé un effet de la température et des précipitations sur les traits chimiques des feuilles.

Contact : Bastien CASTAGNEYROL





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.