Séminaire de Claire MEROT (Université Laval, Québec, Canada)



varech.jpg

Le mercredi 28 novembre 2018 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Le mercredi 28 novembre 2018 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Quel rôle jouent les variations de structure du génome dans l’adaptation et la spéciation chez la mouche du varech ?

Résumé : Les variations de structure du génome, type inversions chromosomiques, représentent une large part de la diversité intra- et inter-spécifique et, en impactant la recombinaison, sont un facteur-clé de la diversification dans un contexte de flux de gènes. Sur le modèle de la mouche du varech Coelopa frigida, je combine des méthodes expérimentales avec des approches d’écologie, et de génomique des populations afin de mieux comprendre comment forces évolutives et architecture génomique interagissent et comment les variations de structure sont impliquées dans l’adaptation et la diversification.

Je présenterai en particulier le cas d’une inversion chromosomique de grande taille chez Coelopa frigida. Nos résultats suggèrent que cette inversion affecte fortement les traits d’histoire de vie, est impliquée dans l’adaptation locale et présente du polymorphisme dans tout l’Atlantique Nord, maintenu par plusieurs mécanismes de sélection balancée. Nous avons aussi assemblé un génome de référence et, récemment re-séquencé 16 populations le long d’un gradient nord-sud afin de caractériser le paysage génomique de l’inversion dans un contexte adaptatif et démographique. Je parlerai des méthodes utilisées, qui ont permis d’optimiser les coûts de librairies et séquençage, puis des résultats (préliminaires) apportés par l’approche génomique.

Contact : Claire MEROT





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.