Séminaire de Pierre-Marc BROUSSEAU (Laboratoire ECODIV, Université de Rouen)



journee_de_la_terre.jpg

Le vendredi 3 mai 2019 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Le vendredi 3 mai 2019 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Traits fonctionnels et interactions trophiques

Résumé : Une des conséquences des changements globaux est la création de nouvelles communautés d'espèces incluant des espèces nouvellement arrivées et l'absence d'espèces précédemment présentes. Ces changements ont des conséquences sur la structure des réseaux trophiques et potentiellement sur les processus écosystémiques comme la décomposition et la pollinisation. L'approche par traits fonctionnels peut aider à prédire la nature des changements dans la structure des réseaux trophiques et leurs conséquences sur le fonctionnement des écosystèmes. De tels outils peuvent être nécessaire pour étudier les interactions des groupes très diversifiés comme les arthropodes édaphiques. En particulier, l'étude des couplages de traits entre les niveaux trophiques (e.g. la force des mandibules des prédateurs vs la dureté des proies) aide à prédire les interactions réalisées entre les espèces et la distribution spatiale des espèces.
À ce jour, le nombre d'études ayant utilisé le principe de couplage de traits pour décrire des réseaux trophiques ou pour expliquer la distribution spatiale des espèces demeure limité, mais les résultats sont prometteurs. Toutefois, plusieurs aspects demeurent sous-étudiés comme l'impact des traits anti-prédateurs sur la structure des réseaux trophiques et les traits racinaires des plantes déterminant leurs interactions.

Contact : Pierre-Marc BROUSSEAU





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.