Séminaire de Vincent JUNG (ECOBIO)



070214.jpg

Le vendredi 7 février 2014 à 12h45, en salle de conférences de l'OSUR, campus de Beaulieu, bât.

Le vendredi 7 février 2014 à 12h45, en salle de conférences de l'OSUR, campus de Beaulieu, bât. 14b, UR1


De plus en plus de sécheresses :
Rôle de la variabilité intraspécifique dans la réponse des communautés végétales



Résumé :
Le changement climatique devrait conduire à une augmentation de la récurrence d’événements extrêmes tels que les sécheresses, et il est important de comprendre comment les communautés végétales vont répondre à ces épisodes de sécheresse. Cette réponse devrait se traduire par une variation des valeurs de certains traits exprimés par les communautés végétales, qui peut être causée aussi bien par une modification de composition spécifique des communautés (turnover) que par des variations intraspécifiques des traits. Cependant, peu d’études ont cherché à évaluer les contributions relatives du turnover et de la variabilité intraspécifique à la réponse fonctionnelle des communautés à la sécheresse.

Nous avons cherché à évaluer ces contributions relatives en étudiant la réponse fonctionnelle de communautés de prairies subalpines soumises à une sécheresse simulée. La plupart des traits étudiés on montré un changement significatif de leur valeur moyenne au sein des communautés étudiées. De plus, la contribution relative de la variabilité intraspécifique à ces changements a été généralement plus importante que celle du turnover.

Ces résultats soulignent le besoin d’une meilleure considération de la variabilité intraspécifique des traits pour comprendre et prédire l’effet du changement climatique sur les communautés végétales.


Contact : Vincent JUNG




0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.