Séminaires de Cécile SULMON et Hervé COLINET (ECOBIO - Axe Ecostress)



logo-ecobio.png

Le mardi 28 avril 2015 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Le mardi 28 avril 2015 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Exposition du compartiment végétal aux pesticides au sein des bandes enherbées de paysage agricole breton
et
L’acclimatation rapide chez la Drosophile : une régulation complexe entre différents niveaux de l'organisation biologique

Résumés :
Exposition du compartiment végétal aux pesticides au sein des bandes enherbées de paysage agricole breton
Les bandes enherbées (BE) sont des zones tampons végétalisées qui ont comme principal rôle la limitation de la diffusion des produits phytosanitaires (pesticides) des parcelles agricoles vers les cours d’eau adjacents. Leur efficacité est fortement dépendante du bon fonctionnement du compartiment végétal qui est par définition soumis à des flux récurrents de pesticides pouvant affecter la physiologie des plantes. Ce projet a eu pour objectif de caractériser l’exposition du compartiment végétal des BEs aux pesticides et de déterminer si ces niveaux d’exposition pouvaient affecter la physiologie et la dynamique des espèces au sein des BEs. L’analyse d’échantillons de sol de BEs a mis en évidence que les espèces végétales sont exposées via leur système racinaire à des contaminations résiduelles complexes de pesticides pouvant moduler leurs réseaux métaboliques et signalétiques avec comme conséquences possibles des effets développementaux.

L’acclimatation rapide chez la Drosophile : une régulation complexe entre différents niveaux de l'organisation biologique
L’acclimatation rapide (rapid hardening) est une forme d'acclimatation thermique qui induit des ajustements physiologiques lors des variations rapides de la température. Cette acclimatation améliore fortement la tolérance thermique chez les mouches drosophiles. Nous avons donc émis l'hypothèse que cette réponse physiologique pourrait être détectable au niveau protéomique. Une analyse différentielle globale 2D-DIGE n’a révélé que quelques protéines modulées par l’acclimatation rapide au froid. Nous avons identifié deux variants différents (isoformes) de l’enzyme glycogène phosphorylase (GlyP), montrant cependant des régulations opposées (up & down). Nous nous sommes intéressés à ce candidat en particulier et analysé les évènements situés en amont et en aval de la biosynthèse de cette enzyme. Nous n’avons pas observé de modification des niveaux de transcrits du gène glyP, ni de de l’activité enzymatique de GlyP. Nous avons, cependant, observé une légère variation du taux de glucose. Cette étude met en évidence une régulation complexe de GlyP lors de l’acclimatation rapide au froid et souligne que les modifications physiologiques entre différents niveaux de l'organisation biologique ne sont pas forcément corrélées ni stœchiométriques.

Contact : Cécile SULMON et Hervé COLINET




0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.