Séminaires de Nathan VANNIER et Lorine BETHENCOURT



bof.jpg

Le vendredi 17 février 2017 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Le vendredi 17 février 2017 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

The heritability of the plant microbiota

Abstract :
Plants are colonized by a high diversity of symbiotic microorganisms forming a microbiota and providing additional functions to their host. The plant microbiota can be considered as a toolbox allowing plants to buffer local environmental changes. It represents then a major compartment influencing the plant fitness. Under the frame of the plant holobiont and hologenome hypothesis, the transmission of symbiotic partners to progeny is investigated in our study. Most of the plants in nature are clonal. We thus tested under controlled conditions the hypothesis of an active transmission of the plant microbiota between ramets (i.e. from mother to clonal daughters) using Glechoma hederacea. For each plant individual, we analyzed microbial assemblages using high throughput sequencing of amplicons of Archaea, Bacteria and Fungi using DNA extracts from root samples of the mother and daughter ramets.
We demonstrated the vertical transmission of a significant proportion of the mother Bacteria and Fungi assemblages to the daughters but not of  Archaea. This reveals the heritability of a specific core microbiota from mother plants to their descendants. More broadly, these results support the understanding of the plant as a holobiont rather than as a standalone entity.

Les bactéries oxydantes du fer dans les aquifères

Résumé :
Bien que les bactéries soient très abondantes dans les aquifères, leur diversité est encore très peu connue. Dans les aquifères de socle, comme dans le massif Armoricain par exemple, le séquençage amplicons d’ARN 16S a révélé la présence récurrente de bactéries oxydantes du fer (FeOB). Celles-ci oxydent le fer en condition microaérobie, intervenant ainsi dans le cycle biogéochimique du fer mais aussi dans celui du carbone et de l’azote par exemple. Leur activité a donc une influence sur la chimie et la qualité de l’eau. Par ailleurs, les eaux souterraines circulent et s’accumulent dans les aquifères grâce à des fractures et il est généralement admis que plus une eau est retenue par les roches et plus elle est pauvre en oxygène et riche en minéraux. Le croisement d’une fracture transportant une eau jeune, riche en oxygène, et d’une eau plus ancienne, pauvre en oxygène mais riche en fer, représente une zone de mélange propice au développement de bactéries comme les FeOB. L’étude de celles-ci, par une approche de shotgun métagénomique, nous permettrais d’isolé leur génomes afin de mieux contraindre leur diversité, leur adaptation au milieu souterrain et leur rôle dans le fonctionnement des écosystèmes souterrains.
Contacts : Nathan VANNIER et Lorine BETHENCOURT
Affiche Seminaire Dynamo




0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.