Séminaires d'Héctor RODRIGUEZ PEREZ et Christophe PISCART



150618.jpg

Le vendredi 15 juin 2018 à partir de 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Le vendredi 15 juin 2018 à partir de 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Effets du réchauffement climatique sur la compétition entre deux espèces exotiques envahissantes Ludwigia hexapetala et L. peploides; une expérience en mésocosmes.

Résumé : Les modèles climatiques prédisent une augmentation du nombre des invasions biologiques suite au réchauffement climatique. Deux espèces de jussie Ludwigia peploides et L. hexapetala sont présentes en France et sont responsables de nombreuses nuisances. Des observations de terrain montrent un remplacement de L. peploides par L. hexapetala sur quelques marais. Nous avons réalisé une expérience en mésocosmes pour tester l’effet d’une augmentation de la température et de la densité sur le développement de ces deux espèces. Des individus de L. peploides et de L. hexapetala ont été exposés soit à une température ambiante soit à une hausse modérée de la température ambiante (ca. 1°C ; scenario le plus optimiste du GIEC). Ils ont été plantés soit en monoculture soit en culture mixte à différentes densités suivant un design du type split-plot. Plusieurs traits morphologiques et physiologiques ont été mesurés. Nous n’avons pas montré d’effet de la densité et du voisinage sur les deux espèces. Dans nos conditions expérimentales, nous n’avons mis en évidence ni compétition entre les individus ni entre les espèces. En revanche, la biomasse de L. hexapetala a été stimulée par une augmentation de la température. Aucun effet du réchauffement climatique n’a été démontré sur L. peploides. Les résultats suggèrent que le réchauffement climatique aurait un impact positif sur la croissance de L. hexapetala et de ce fait qu’une augmentation même faible de la température jouerait sur le potentiel invasif et la distribution future de ces deux espèces.

 

Linking metabolomic effects of salinization on amphipods and functional consequences on freshwater ecosystems.

Résumé : Human activities are causing the salinization of freshwaters globally, leading to the degradation of ecosystem health, losses of ecosystem services and increasing the risks to human health. This experimental study will report changes in metabolome and feeding activity (predation and leaf litter consumption) induced by sub-lethal salt concentrations. Indeed, to face such dramatic combination of salted environmental, many invertebrates respond adaptively by modifying a large panel of physiological, behavioral and developmental parameters. the metabolic and functional consequences will be assessed for three species of freshwater amphipods more or less sensitive to salinity. As most crustaceans, amphipods are interesting to work on salinization because they are known to change their physiology under increasing salinity in waters. We also chose to work with freshwater amphipods because of the crucial role in the functioning of aquatic ecosystems.
This talk will present our first results on feeding activity and body stores in animals according to the salinity.

 

Contacts : Héctor RODRIGUEZ PEREZ et Christophe PISCART

Affiche Seminaire 150618





0 Commentaires

Veuillez vous identifier pour laisser un commentaire
Si vous n'êtes pas encore inscrit, vous pouvez cliquer ici pour vous inscrire.