Soutenance de thèse de Pierre CHANTELOUP



thesard.jpg

Le mercredi 16 janvier 2013 à 10h30, en salle des thèses, bâtiment 1, Campus de Beaulieu, UR1)

Le mercredi 16 janvier 2013 à 10h30, en salle des thèses, bâtiment 1, Campus de Beaulieu, UR1)

Patrons d'organisation des traits aériens et racinaires en prairies humides : liens avec la production primaire

Résumé :
Les prairies semi-naturelles constituent des espaces multifonctionnels susceptibles de rendre de nombreux services à la société. Ce sont en particulier des agro-écosystèmes favorables à l’expression d’une grande diversité floristique et faunistique permettant de concilier enjeux écologiques et agronomiques.

Ce travail de thèse vise à analyser (i) l'influence des facteurs environnementaux sur l'assemblage des communautés in situ et (ii) les relations entre la structure fonctionnelle des assemblages (i.e. valeurs de traits agrégées et diversité fonctionnelle) et leurs performances (i.e. production de biomasse et digestibilité de cette biomasse). Cette étude s'appuie sur des approches expérimentales et de terrain dans les prairies humides pâturées du Marais Poitevin.

Nos résultats montrent des réponses très différentes des traits aériens et racinaires étudiés aux gradients de stress et de perturbation rencontrés dans ces prairies. Ils ont également permis de mettre en évidence l'influence prépondérante des valeurs de traits agrégées sur la fourniture de services écosystémiques (i.e. productivité et digestibilité du fourrage), en accord avec la "Biomass ratio hypothesis" énoncée par Grime. L'influence du niveau de diversité fonctionnelle sur les services rendus par les assemblages varie selon le service considéré. Contrairement aux résultats attendus selon la "Diversity hypothesis" énoncée par Tilman, le niveau de diversité fonctionnelle est lié négativement à la productivité des assemblages. En revanche, un effet positif de la diversité fonctionnelle sur la digestibilité a été mis en évidence. Cette étude a par ailleurs permis de montrer un compromis entre la productivité des assemblages et la digestibilité de la biomasse produite dans ces prairies humides.

Ce travail suggère que des outils de diagnostics de la valeur fourragère du couvert peuvent être construits sur la base de la structure fonctionnelle des assemblages, et ce avec un haut niveau de fiabilité. Il met également en avant les bénéfices agronomiques associés à l'hétérogénéité des couverts végétaux rencontrés dans ces prairies.

Mots-clés : prairies humides ; structure fonctionnelle ; règles d'assemblage ; diversité fonctionnelle ; valeurs de traits agrégées ; traits racinaires ; services écosystémiques.

Jury :
Joëlle FUSTEC, MC ESA Angers, Rapportrice
Arnaud ELGER, MC Univ. Paul Sabatier Toulouse 3, Rapporteur
Gabrielle THIEBAUT, Pr Univ. Rennes 1, Examinatrice
Jan-Bernard BOUZILLE, Pr Univ. Rennes 1, Co-directeur de thèse
membre invité : Anne BONIS, CR Univ Rennes 1, Directrice de thèse

Contact : Pierre CHANTELOUP (ECOBIO)







Cet article est de ECOBIO
https://ecobio.univ-rennes1.fr/news/soutenance-de-these-de-pierre-chanteloup.html