Science participative : effet de mode ou outil moderne ? De Vigie-nature à 65 Millions d'Observateurs



foule.png

13/09/19 - Séminaire de Romain JULLIARD (MNHN)

Le vendredi 13 septembre 2019 à 13h00, salle de conférences de l'OSUR, bâtiment 14b, Campus de Beaulieu, UR1

Science participative : effet de mode ou outil moderne ? De Vigie-nature à 65 Millions d'Observateurs

Mis en place dans les années 2000, Vigie-nature (www.vigienature.fr) a trois objectifs : alimenter en données un projet de recherche sur le devenir de la biodiversité face aux changements globaux ; permettre aux participants de développer des compétences autour des enjeux de biodiversité ; produire des indicateurs pour la puissance publique à différentes échelles spatiales. Pour y répondre, Vigie-nature s’appuie sur des protocoles standardisés d’observation proposés à différents publics répondant à des projets spécifiques et produisant des données structurées. Ces protocoles exigeants pour le participant semblent paradoxalement plus engageants que des dispositifs d’observation peu contraints (hypothèse de l’ « expérience optimale », cf les travaux de M. Csíkszentmihályi). Notre expérience souligne également l’importance du partage des données structurées entre participants afin de leur permettre de s’imiter, de s’entraider et de se contrôler les uns les autres. C’est un processus très puissant de contrôle-qualité. L’animation des projets de sciences participatives est évidemment essentielle et distribuée à différents niveaux d’organisation qu’il s’agit d’articuler. En particulier, le niveau local (relais locaux qui vont de l’échelle du quartier à celui de la région) est sans doute le plus efficace et là où se trouve les ressources humaines d’animation. Il s’agit de proposer les outils d’animation appropriés à ces échelles et de permettre la circulation de données structurées entre ces niveaux. C’est l’un des principaux objectifs de l’infrastructure pour les sciences participatives que met en place le projet « 65 millions d’Observateurs ».

Contact : Romain JULLIARD








Cet article est de ECOBIO
https://ecobio.univ-rennes1.fr/news/science-participative-effet-de-mode-ou-outil-moderne-de-vigie-nature-a-65-millions-dobservateurs.html