La science parle-t-elle seulement en anglais ?



David_Renault__STOTEN_mars2021.jpg

Article dans STOTEN

Les langues non anglaises enrichissent les données scientifiques. Par exemple, lorsque les chercheurs estiment les couts économiques des espèces exotiques envahissantes, inclure 10 langues différentes ajoute plus de 200 milliards de dollars par rapport aux données en anglais. L'étude est publiée en mars 2021 dans STOTEN Science of the Total Environment, pilotée parElena Angulo et Franck Courchamp (Université Paris-Saclay, CNRS, AgroParisTech), et dans laquelle on retrouve également David Renault (Université de Rennes 1, ECOBIO, IUF).

En savoir plus








Cet article est de ECOBIO
https://ecobio.univ-rennes1.fr/news/la-science-parle-t-elle-seulement-en-anglais.html