Facteurs environnementaux déterminants des communautés d’invertébrés et de macrophytes des petits plans d’eau peu profonds de France

Soutenance de thèse de Frédéric Labat (Aquabio Conseil, Université de Rennes 1, ECOBIO, OSUR)

Facteurs environnementaux déterminants des communautés d’invertébrés et de macrophytes des petits plans d’eau peu profonds de France
pixabay
Jeudi 16 décembre 2021, 14h00
Salle des thèses - Campus de Beaulieu, Bâtiment 2 - Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu, Bâtiment 2, Rennes

Titre : Facteurs environnementaux déterminants des communautés d’invertébrés et de macrophytes des petits plans d’eau peu profonds de France continentale Résumé : Les petits plans d’eau peu profonds SSL sont des écosystèmes à forte valeur patrimoniale et peuvent fournir de nombreux services écosystémiques. Pourtant, contrairement aux grands plans d’eau français, il n’existe pas de protocole permettant d’évaluer leur intégrité biologique ou leur intérêt conservatoire. Leur fonctionnement et les communautés qu’ils abritent restent donc largement méconnus. Deux nouveaux protocoles d’échantillonnage sont proposés, l’un sur les macrophytes, l’autre sur les invertébrés.Ces deux groupes biologiques sont essentiels pour le fonctionnement des SSL. Les macrophytes sont au centre de nombreuses boucles de rétroaction assurant le maintien d’un état clair et une biodiversité élevée, les invertébrés participent au maintien de l’état clair et dominent les échanges de matières et d’énergie. À partir de l’échantillonnage de près de 300 SSL de France continentale, les facteurs environnementaux qui déterminent les communautés de macrophytes et d’invertébrés ont été identifiés. Ces deux compartiments biologiques sont principalement déterminés, mais différemment, par le climat et l’altitude, la minéralisation de l’eau et le pH, la distance à la source et la superficie. Chez les invertébrés, les poissons sont également déterminants. L’importance des facteurs diffère entre les macrophytes et les invertébrés. Ces différences s’expliqueraient notamment par des capacités de dispersion différentes. Ces résultats peuvent avoir des applications dans les politiques régionales et locales de conservation de la biodiversité des SSL. Title: Determinant environmental factors of invertebrate and macrophyte communities of small shallow lakes in continental France Abstract : Small shallow lakes (SSL) are ecosystems potentially with high conservation value, and providing many ecosystem services. However, unlike the large lakes, they do not have rigorous protocols to assess their biological integrity or their conservation value. Indeed, their functioning and the communities they shelter remain largely unknown. Two new sampling protocols are proposed, one on macrophytes, the other on invertebrates. These two biological groups are essential for the functioning of SSLs. Macrophytes are at the core of many feedback loops ensuring a clear state and high biodiversity, whereas invertebrates help maintain the clear state and dominate the exchanges of matter and energy. From the sampling of nearly 300 SSLs from metropolitan France, the environmental factors that determine the communities of macrophytes and invertebrates have been identified. These two biological groups are primarily determined by climate with elevation, water mineralization and pH, distance from source, and area. For invertebrates, fish are also determinant. The differences in sensitivities to these factors between invertebrates and macrophytes seem to be governed in particular by their different dispersal capacities. These results can be useful for regional and local policies for the conservation of the biodiversity of SSLs.